Démocratie : Ni blanc, ni noir

« Ah oui, Cuba, cette dictature ! « , me dit un de mes amis.

« Oui, je sais, on met ce mot, ici, en occident », répondais-je.

La France, exemple de démocratie ?

2005. Référendum sur le traité européen. Le non l’emporte. Un an après, Sarko, l’homme-qui-pète-les –plombs, change 2 virgules et le fait voter par le parlement, avec sa « troupeau-de-bœufs » majorité. Votez, votez, brave gens !! Cela nous indiffère …

Dernière élection présidentielle : Grande bataille électorale : Sarko, le fier-combattant-lybien, et Hollandis, le fier défenseur des petites gens. Le choc droite-gauche ! Vous allez voir ce que vous allez voir, braves gens ! La lutte des classes, sauvage, terrible! Hollandis luttant contre la finance internationale et, au corps à corps, contre la chancelière Merkalus!

Le fier défenseur du petit peuple l’emporte et, aussi sec, fait la politique de son rival: une politique pour les riches, les milieux financiers et les multinationales. Le multipartisme, vous disiez, condition et garantie de la démocratie ? et du respect de la volonté des peuples?

Je suis convaincu qu’il y a plus de diversité d’opinions et de confrontation de points de vue au sein du Parti Communiste Chinois que dans l’UMP et le PS réunis (de toute façon, ce n’est pas difficile) !! La preuve ? Il y a déjà eu en Chine des changements fondamentaux de l’organisation économique, tels la création d’un secteur privé. Pas mal pour une dictature !!

Ici, que ce soit à l’UMP ou au PS, tout le monde est pour le libéralisme économique, l’Euro, le remboursement de la dette Grecque, l’industrie nucléaire, le prochain traité avec les US négocié dans le dos des peuples … Tout le monde est contre la planification, la régulation, le contrôle de l’état sur des secteurs de l’économie, contre « la morale prenant le pas sur l’argent ».

Belle diversité « démocratique » ! Elles sont loin les Lumières ! Pensée unique et sous chloroforme : personne n’envisage de remettre en question le capitalisme, la finance débridée, d’inventer autre chose, au plus près des besoins des gens et de l’aspiration humaine.

On ne peut rien changer m’explique-t-on, il n’y a pas d’alternative me dit-on, vous ne comprenez pas? Il n’y aurait pas d’autres politiques possibles sinon celle qui répond aux exigences des puissants?  Serions nous sous une dictature? La dictature de l’argent.

Oui, la révolte est légitime, révoltez vous!!!