La bérézina du PS et de Hollande

Hollande hué, sifflé. Les journalistes surpris de la virulence de cet accueil. Ils n’ont pas compris qu’il y a un rejet violent de Hollande et de ce gouvernement. Quand on sème le mépris, on récolte la haine. Ce pouvoir méprise le peuple, le peuple va lui rendre la monnaie de la pièce. Ce pouvoir ignore tout des difficultés, des peurs, de la souffrance des gens modestes et même des classes moyennes dans notre pays. Ce gouvernement , et son chef Hollande, vivent sur une autre planète, remplie de riches patrons du CAC40 et du CNPF (Centre National du Patronat Français , certains disent MEDEF), de jeunes soit disant brillants nourris à la cuillère d’or comme Macron.

Le peuple? Il n’existe plus. C’est  la thèse que défendent des clubs de pensée parisiens à la mode. La gauche aujourd’hui, disent-ils, doit s’appuyer sur les minorités, doit lutter pour les nouveaux droits (mariage des homos, GPA, …). Nous ne sommes plus dans un monde où il y a des travailleurs exploités, usés jusqu’à la corde. En tout cas, à Paris, il n’y en a pas!!!
Ce qui va arriver au PS aux régionales ressemblera à ce qui est arrivé à l’équipe de France de rugby contre les Blacks: la bérézina!